Une rencontre décisive pour la vie ministérielle de Reinhard Bonnke

Georges Jeffreys

 

"En janvier 1962, un jeune étudiant inscrit dans une faculté Biblique du Pays de Galles à Swansea, était sur son chemin de la maison, quand il a décidé de faire une visite improvisée à Londres. Quand il a marché, il a trouvé une maison par hasard avec une plaque au devant sur laquelle était mentionnée « Georges Jeffreys ». Il s'est posé la question si cela pourrait être le “grand Georges Jeffreys qui avait fondé les églises de La Pentecôte Elim en Irlande et en Angleterre” et de qui il avait tellement lu.”

 

Voici comment il raconte le reste de l'histoire : «Là, j'ai sonné. Une dame a ouvert la porte. «Pardonnez mon intrusion, madame. Est-ce que George Jeffreys vit ici, qui est le célèbre évangéliste du brandon dont j'ai tant entendu parler? "" Oui, il est ici ".

"Puis-je le voir?"

'Non. En aucun cas.'

Elle avait à peine dit non quand j'ai entendu une voix grave de l'intérieur de la maison dire: «Laissez le jeune homme entrer.»

... J'ai fait un pas en avant, je lui ai pris sa main et me suis présenté. Je lui ai dit que j'avais un appel de Dieu sur ma vie pour être évangéliste et prêcher l'Évangile en Afrique. Que j'avais été à l'université de Swansea (Bible College au Pays de Galles) et que je retournais maintenant en Allemagne.

 

Ce qui s'est passé ensuite a été extraordinaire. Tout d'un coup, il m'a pris par les épaules et est tombé à genoux, me tirant sur le plancher avec lui. Il a placé ses mains sur ma tête et a commencé à me bénir comme un père bénit un fils, comme Abraham a béni Isaac, qui a béni Jacob, et ainsi de suite. La pièce semblait s'illuminer de la gloire de Dieu alors qu'il déversait sa prière sur moi. Je ne me souviens pas des paroles avec lesquelles il m'a béni, mais je me souviens de leur effet. Mon corps était électrifié, picotant avec l'énergie divine. Après environ une demi-heure, il a terminé. Je me suis levé et l'ai aidé à se relever. Il semblait très frêle. Nous nous sommes dit au revoir. La dame est venue et m'a reconduite. Il pouvait à peine se tenir debout. Moi non plus, pour différentes raisons. » Ce jeune homme plus tard est devenu l'un des plus grands évangélistes guérisseurs de sa génération. Son nom était Reinhard Bonnke. Lorsque le train de Bonnke est arrivé à la gare de la ville de ses parents, son père, qui est venu le chercher, lui disant que Jeffreys venait de mourir. Ce matin, j'ai appris que Reinhard Bonnke a quitté cette terre et est maintenant avec Jeffreys au paradis. Je parie que ce sont des retrouvailles joyeuses."

 

Retranscrit en Français par Samuel Orphée Jenner Ovono


Commentaires: 0